Un modèle hiérarchique qui n’a plus sa place

Je vous présente un texte rédigé par Danielle Godbout coach en comportement canin et publié sur autourduchien : un modèle hiérarchique qui n’a pas sa place ! Il aborde linutilité d’utiliser la hiérarchie quand celle-ci n’existe pas inter-espèces.

Falko - stealthily

 © photo A. Gaude

À votre avis, le chien sait-il que nous n’appartenons pas à son espèce ? Bien évidemment, le chien sait très bien que nous ne sommes pas un chien, ne serait-ce qu’au niveau olfactif. Et puisque la hiérarchie n’existe pas entre 2 espèces différentes, cessons de penser que les chiens essaient de nous dominer.

Ainsi, pour le chien, cela n’a aucune signification que vous mangiez avant ou après lui, que vous entriez avant ou après lui, que vous le laissiez dormir sur le lit ou non, etc. Bien souvent, les comportements indésirables que nous retrouvons chez nos amis canins sont des problèmes de communication et de compréhension entre nos 2 espèces. Et puisque nous avons une faculté de raisonnement et de compréhension plus grande que celle de notre animal, à nous de voir à comprendre la raison du pourquoi.

De plus, David Meech, biologiste scientifique qui avait mis en place le concept du mâle Alpha revient sur ses positions après plusieurs années de recherche qui l’ont mené à conclure qu’en fait les loups vivent dans un modèle familial et non dans un modèle hiérarchique. Pour plus d’informations, consultez ce lien.

De surcroît, il y a tellement longtemps que le chien vit dans un milieu différent de celui de son supposé ancêtre, que ses comportements sont très différents de ceux du loup et bien peu sont comparables maintenant. Notons seulement que les loups n’aboient pas, que les femelles sont en rut une seule fois par année comparativement à 2 fois chez la chienne, que le cerveau du chien est beaucoup plus petit que celui du loup…

La hiérarchie entre chiens, quant à elle, est situationnelle, elle n’est pas figée. C’est-à-dire qu’elle dépend de la situation : un groupe est constitué de deux chiens. L’un ayant un caractère plus fort et plus de tempérament est reconnu comme le dominant des deux. Par contre, nourrissez bien votre dominant et affamez votre soumis pendant 2-3 jours. Au bout de cette période, placez un steak par terre entre les deux. Qui croyez-vous obtiendra le steak ? Le dominant ? Je vous jure que votre dominé se battra à mort pour l’obtention de la bouffe, afin de subvenir à ses besoins de survie. La situation a donc fait en sorte de changer la relation.  J’ai moi-même à la maison 2 chiens, 1 mâle et 1 femelle. Ma femelle possède le caractère le plus fort des deux et décide presque toujours quand c’est le temps de jouer et de s’arrêter. Elle accède la première et sans hésitation à un bol de nourriture ou à un bol d’eau et mon mâle laisse la place même s’il est très très gourmand. Par contre, en promenade, lorsqu’ils se promènent en liberté c’est le mâle qui ouvre la marche et la femelle suit. De plus, parfois c’est le mâle et parfois la femelle qui déloge l’autre de la place confortable qu’il avait choisi. Leur ordre hiérarchique est donc établi selon la situation.

Par contre, il n’est pas dit que le chien ne doit pas être soumis à des règles ! Au contraire, car celui-ci a besoin d’encadrement et il sera sécurisé par un tel cadre. À nous de lui enseigner ce que nous désirons de lui. Soyons un guide pour lui, un leader, mais pas un dominateur. Et rappelez-vous que votre chien est loin d’être bête et qu’il comprendra très bien ce que vous désirez comme comportement si vous prenez le temps de lui enseigner correctement ce que vous attendez de lui.

© Danielle Godbout

Publicités

7 réflexions au sujet de « Un modèle hiérarchique qui n’a plus sa place »

  1. Ping : L’éducation positive n’est pas synonyme de permissivité et de laxisme ! | Stealthily

  2. Goiffon

    Les loups sont plus intelligent que ce qu’on croit, et ont une hiérarchie clairement définie. Le couple Alpha ne sont pas seulement les plus fort, mais surtout les plus intelligents, ceux qui savent rallier la meute à eux. C’est la femelle qui mène la meute, elle peut même être le seul membre Alpha, et s’accoupler aussi bien avec le mâle Alpha qu’avec un autre loup si elle le juge plus digne d’avoir un descendance. Cela n’aura aucun impact sur les rangs hiérachique cependant. Après les loups voient la survie avant tout, les rangs sont donc remis en cause et affirmer à chaque repas, moment extrèmement important pour eux.
    De plus, je suis désolée mais les loups aboient. C’est pour eux un signal d’alarme, qui avertit d’un danger. Ils aboient rarement, certes, mais aboient. Ce sont les hommes qui ont sélectionner les animaux les plus porté à aboyer comme ils ont séléctionner les animaux ayant des chaleurs plus souvent, faisant des chiens ce qu’ils sont.
    Bref.
    Personnellement je trouve que le terme de dominant est trop fort, et leader pas assez (avec les définitions données). Les chiens n’ont pas besoin d’être dominé physiquement ou aussi intensément que le sont les loups entre eux, vu qu’ont été séléctionné pour être soumis à l’homme, mais ils faut leur montrer qui dirige. Pour ça, les petits rituels tel que manger en premier, dormir au pied du lit (position plus basse et donc d’infériorité) ou dans une autre pièce, et tout un tas d’autres petits trucs sont important. Ca lui permet de savoir en permanance où est sa place.
    L’exemple de tes chiens est assez mal trouvé. En effet, dans ce cas-là ton chien à clairement un comportement de Bêta, et son rôle étant de protéger les dominants, il est normal qu’il ouvre la marche et explore, « s’expose au danger », le premier. Chez les loups, en territoire connu, c’est la femelle ou le mâle Alpha qui ouvre la marche, tandis que dans un territoire inconnu ou fréquenté plus rarement, le Bêta aura tendance à jouer le rôle d’éclaireur.
    Donc les chiens ne sont pas si éloigné des loups que ce que l’on croit.
    Pour ceux qui veulent une vraie documentatoin sur les loups, et de vrais info sur les chiens, je conseille le livre de Shaun Ellis « Un homme parmi les loups », et « Tout sur la psychologie du chien » de Joel Dehasse.

    J'aime

    Répondre
    1. Nicolas Lasfarrgues

      Mec tout ce que dit est faux, et basé sur rien , c’est des on dit ,malheureusement transmis depuis des générations par des gens qui ont jamais fait d’étude sérieuse sur le sujet. Dans toute les écoles d’éducation canine du monde on apprend que la hiérarchie inter-espèce n’existe pas. J’ai appris avec l’ancienne méthode basé sur la hiérarchie et ça m’a fait mal d’accepter la vérité parce-que l’ancienne marchait et j’y croyais dur comme fer. Quand tu pense que ton chien veut te dominer ce n’est pas vrai, et tu va créer un rapport de force qui n’étais pas la à la base..

      J'aime

      Répondre
    2. Atchoum

      L’argumentaire ne tiens tellement pas la route, que ça soit au niveau de la construction, de l’orthographe est du reste, qu’à part voir un amas de lettres, je ne sais pas trop à quoi ça sert de vouloir écrire autant pour rien.
      Comment la femelle qui serait la seule « Alpha » pourrait se reproduire avec le male « Alpha » ? Elle est seule à deux ? Par plaisir d’anthropomorphisme, il est bien connu que nos dirigeants sont les plus intelligents n’est-ce pas ? … Vous parlez de soumissions, de dominations, … Vous pensez donc que si le chien se trouve sur son coussin et vous au sol, il vous domine vu que son coussin posé au sol sera un lieu supérieur au votre ? Vous allez donc empêcher votre chien d’être sur son coussin tant que vous n’êtes pas sur votre chaise, canapé, lit, … ? C’est tellement bête que ce n’est même plus risible à ce point là.
      Pourquoi vouloir d’un chien si vous avez peur de vous faire MANGER, au sens propre comme au figuré ? Quel intérêt pour vous d’avoir un Loup ? …
      Pourquoi ne pas simplement voir le chien comme n’importe quel animal de compagnie ?
      Allez vous demander à votre hamster de manger après vous ? Quel différence avec le chien ? Plus d’intelligence ? Ok, mais contrairement à nous, l’animal ne va pas forcément la mettre pour conquérir le monde ! Il a clairement mieux à faire que de vouloir se battre pour une place qui ne lui apportera rien. Il est là parmi nous, et à part du plaisir, il ne demande rien de plus…
      M’enfin, comme il est de coutume sur le net, chacun sur ses positions, esprits bornés au possible, au delà de toute réflexion, l’argumentation n’a pas lieu d’être, il en sera de même pour mon post.
      D’ailleurs, nous sommes tellement proche des singes nous aussi, pourquoi ne pas se baser sur eux loin de toutes éthiques ? Mais bon, cette extrapolation est du même niveau que votre commentaire vieux de deux ans. En espérant me tromper sur l’espèce humaine et que vous ayez évolué depuis ce temps. 😉

      J'aime

      Répondre
  3. Ping : L’éducation positive n’est pas synonyme de permissivité et de laxisme ! | Dogspirit Education Canine Comportementaliste 06.23.62.50.40 Montpellier et environs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s