Conditionnement ou apprentissage ?

Conditionnement ou apprentissage ?

Article issu du blog Magic Clicker.

Parce que, dans mes cours, j’affirme haut et fort me focaliser sur le comportement, on me pose souvent la question si cela ne me dérange pas que mes chiens, et les chiens dont je m’occupe en tant qu’éducatrice de canins, soient « conditionnés »  :lol:

manipulation-masse

Plane sur cette question le spectre du chien robotisé et la méfiance de l’emprisonnement d’un être libre par une vilaine manipulation qui nierait l’existence même de l’émotion (alors que, justement, le comportement est issu de l’émotion, j’évite simplement d’interpréter à outrance vu que l’émotion reste un événement privé, alors que le comportement est un événement public : nous « voyons » le comportement, nous pouvons le mesurer, le quantifier alors nous interprétons l’émotion…. on peut tomber juste ou complètement à côté, ayons l’honnêteté de l’avouer).

Lors d’un cours récent, au cours d’une séance clicker qui semblait se passer plutôt sans heurts, le chien s’est soudainement éloigné de sa propriétaire…. queue sur l’abdomen, position basse, oreilles plaquées en arrière. Que s’est-il passé ?

Black ChihuahuaLe rythme de renforcement de la propriétaire était adéquat, les conditions de travail ne nous sont pas apparues (à nous)comme aversives, le lien entre le chien et sa propriétaire était clairement existant(nous avions déjà travaillé ensemble), les chiens présents étaient connus et appréciés. Quelle association ce chien a-t-il faite dans ce contexte précis ? Sincèrement, je n’en sais absolument rien. Et, à ce jour, je dois encore rencontrer qui que ce soit qui saurait lire dans la tête d’un chien ☺

Quiconque a entendu parler de l’expérience dite du « petit Albert » sait qu’un conditionnement simple (ou pavlovien) n’apprend pas de nouveaux comportements mais de nouveaux déclencheurs uniquement (le petit lapin blanc associé à un bruit effrayant est devenu un déclencheur des pleurs de ce pauvre enfant qui a, ensuite, étendu sa peur à tout ce qui était de couleur banche dans son entourage).

Little-albert

De cette manière, un chien qui a très peur de la poubelle verte peut ensuite étendre cette crainte à quelque chose qu’il aura associé à cette forme ou cette couleur ou à ce contexte – sa peur se déclenchera dans un contexte qui nous apparaîtra comme non menaçant, anodin (pas de poubelle verte en vue). Ce qui donne souvent des propriétaires qui vous affirment « il a peur sans raison ».

Pourtant si, « le rat a toujours raison » : en clair, tout organisme fait ce qu’il fait dans un contexte donné pour des raisons qui lui sont propres, que nous les comprenions, identifions ou pas du tout. Puisqu’on ne peut guère envoyer nos chiens en psychanalyse, soit nous admettons que nous ne savons pas identifier tous les déclencheurs et nous nous focalisons sur la modification du comportement (ou la gestion des accès, soit celle de l’environnement) soit nous nous perdons dans des conjectures qui, en définitive, n’apportent strictement aucune aide à personne (le célèbre « il a été battu » qui peut être vrai mais également complètement faux, difficile à dire). Le « petit Albert » a tristement évolué dans une anxiété généralisée mais n’a jamais été « battu », on a « juste » associé un lapin blanc à un bruit qui déclenchait ses pleurs.

rat

Avec le chien soudainement craintif de notre séance clicker, nous avons changé d’environnement et l’apprentissage a été rendu possible (sans avoir pu, pour autant, identifier le déclencheur de cette crainte soudaine qui est restée un mystère entier).

Quant au « conditionnement opérant », si cet ancien terme est encore largement usité dans à peu près toutes les formations canines que j’ai pu côtoyer, je préfère pour ma part l’appeler « apprentissage opérant » (comme nous le suggère l’excellente Dr. Susan Friedman).

En effet, on ne travaille absolument pas sur une « réponse conditionnée » mais sur le fait d’apprendre via les conséquences de nos comportements.

Le chien apprend que revenir vers moi quand je l’appelle, lui vaut soit une friandise, soit rien du tout, soit un coup de laisse (car il n’est pas revenu assez vite à mon goût) – à partir de ces conséquences agréables ou non, il fera le choix d’adopter un comportement plutôt qu’un autre – pour sa propre gratification.

choice

Quand j’apprends à mon chien que se mettre assis et attendre mon signal de libération lui vaut d’accéder à la ressource qu’il souhaite obtenir (liberté, jeu, ami chien), son comportement lui apparaîtra comme efficace et il l’adoptera pour obtenir ce qu’il souhaite (le comportement a toujours un but spécifique, à nous de faire en sorte que le renforcement corresponde précisément aux attentes du chien dans un contexte donné).

Il ne s’agit pas de réponses conditionnées mais d’apprentissages : le chien appréhende son environnement, le comprend, fait des choix éclairés afin d’obtenir, de préférence, des issues agréables plutôt que désagréables (tout comme nous le faisons d’ailleurs). Comprendre son environnement c’est sécurisant à souhait. 

On peut travailler un clicker à la main et une sacoche pleine de friandises et ne pas procurer pour autant une expérience positive au chien (rappelez-vous « le rat a toujours raison », c’est lui qui détermine ce qui le gratifie, pas nous). Si dans votre séance clicker, le chien entre en frustration, dépit, confusion, crainte de l’échec, ennui (car pas assez de renforcement), toute l’expérience se sera révélée contre productrice à souhait.

Il ne suffit pas de balancer des bonbons pour se dire en « positif »

pawsitive

Pour qu’une séance clicker training soit efficace, certains critères sont incontournables : limiter le spectre des erreurs possibles, garder un rythme de renforcement en tête, déterminer des critères qui peuvent concrètement être renforcés, etc. etc.

Ce n’est pas, non plus, parce qu’on travaille en apprentissage opérant qu’on n’a pas à cœur de créer un environnement émotionnellement propice à l’apprentissage et à un bien-être général chez l’animal – bien au contraire, tout le contraire

Happy training

© Magic Clicker
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s